Mémo de l’Atelier Observer-Hacker-Masser La MAIN du 14/06 @POOP, Paris

Poop2014-affiche

Samedi 14 Juin j’ai animé un atelier de massage de la main lors du festival de hack et bidouille multidisciplinaire POOP du LOOP à Paris. Comme promis, pour mémoire et pour la curiosité et le bienveillant usage, voici notés ici les principaux éléments de l’atelier.

Avant toute chose, j’ai expliqué ce que, inspirée par l’informatique (!) j’appelle désormais le “handshake” en massage, ce moment initial très important, lors duquel s’établit la communication et que les corps / coeurs / esprits de l’un et l’autre partenaire s’accordent avant d’échanger par le toucher. Pour signifier cela, nous nous sommes offerts… des poignées de mains..!

handshake

Assis en rondes d’explorateurs et explorés, nous avons commencé par OBSERVER les mains…
Leur territoire… s’étend tout le long de l’avant bras jusqu’au coude, où s’insèrent certains des muscles aux commandes de la main…
D’où une première déduction majeure: un bon massage de la main ne s’arrête pas au poignet !
rondeMains
Nous avons discuté des connaissances qui peuvent être collectées sur la main, des éléments d’anatomie pour comprendre sa “mécanique”, mais aussi des qualités de la main de la personne massée, cela pour “déduire” ensuite, en se fiant beaucoup à nos sens, quels gestes pourront être bons en massage…
surfacebras
Nous avons observer la structure au niveau osseux, au niveau musculaire, et tendineux, et ainsi nous avons pris des repères (par exemples les têtes des os de l’avant bras, le nombre de phalanges dans les doigts, les “câbles” des tendons, les “ventres” des muscles…)
teteUlna
Sans rentrer dans le détail d’une musculature riche et complexe permettant autant la force brute qu’une précision de pointe, nous avons identifié le groupe des extenseurssur la face postérieure (p comme poilue) de la main, et le groupe des fléchisseurs sur la face antérieure. Ces deux zones antagonistes sont “séparées” d’un côté par la tranche de l’os ulna, de l’autre par le muscle brachio-radial (celui qui gonfle quand on presse son poing vers le haut sous une table). Nous avons aussi parlé de deux autres mouvements importants, la supination (porter la soupe), et la pronation (renverser la soupe). Nous avons vu que le système musculaire fonctionne avec des musclesantagonistes les uns aux autres (l’un travail, l’autre se détend) et des synergistes (un ensemble principal et des assistants).Pour sentir cela nous avons exploré en passif, et aussi en actif, c’est à dire en demandant au partenaire de bouger ou résister à des forces.
skeletebras
Les observations de structure sont importantes pour comprendre
– Comment on peut mobiliser, tenir, soutenir la main de la personne lorsqu’on la masse
– Comment on peut faire du bien en et ne pas faire de mal en suivant cette structure, os muscle tendons
– Comprendre comment différents éléments de structure seront massés différemment (par exemple le tendon beaucoup plus “résistant” moins irrigués et moins élastique qu’un muscle pourra être “scié” comme j’ai appelé, ou les os “poncés”…)
– Comprendre comment/pourquoi on a mal (par exemple une participante souffrait du syndrome de canal carpien)
– Avoir des idées sur comment moins ou ne pas se faire mal, améliorer sa posture, ses usages… avec son clavier, sa souris, ses raccourcis qui finissent par raccourcir nos muscles toute la journée (éviter notamment une position maintenue de la main en supination ou pronation, privilégier l’alignement des structures et repos du poignet..).
flexionExtMain
Quant aux qualités perceptibles sur la main du partenaire en particulier, il s’agissait de sentir des choses telles que:
– Y a t’il des réactions de plaisir ou de douleur selon ce que je fais, selon les endroits ?
– La main est-elle chaude, froide ? Moite ? Quoi d’autre ?
– Comment la main droite est-elle différente de la gauche ? Où sont les muscles les plus toniques ?
– Y a t’il des blessures auxquelles il faudra faire attention ?
– La peau est elle sèche ? Très poilue ? (c’est intéressant pour le choix, et le dosage d’huile, il faut beaucoup plus d’huile sur une peau poilue !!)
– Comment sont les tissus ? Plutôt gonflés, plutôt dégonflés ?
– Le bras, les articulations résistent-elles à nos mobilisations ?
Tous ces éléments nous guident ensuite dans l’exécution d’un massage adapté à la personne, et pour cela, on peut souvent juste se faire confiance… Ainsi, une main froide nous donnera une envie de la frictionner, un avant-bras lourd aux tissus gonflés, chaud, “chargé” nous donnera envie de l'”essorer”…La personne qui était “explorée” était elle aussi, bien sûr, en situation d’observation, de son propre ressenti, vraie clé des champs pour un bon apprentissage et la réalisation d’un bon massage…Sentir en massage, c’est comprendre / apprendre… et bien souvent même ne pas oublier !Et nous voyons comment OBSERVER a tendu logiquement vers HACKER modestement, la main, “ouvrir le capot” pour la comprendre (nous avons aussi ouvert un livre d’anatomie) et pouvoir déduire, inventer à partir de cela le MASSAGE qui suit…

Capture d’écran 2014-06-16 à 17.26.12
Pour le massage nous avons vu une manière confortable et saine de s’assoir en préservant son dos (a.k.a le zafu sitting) avec épaules basses, et comment se placer avec son partenaire, et sécuriser dans sa main/avant bras dans les nôtres. La paume de sa main pouvait par exemple reposer sur notre genou. Pour faire bouger son bras sa main, toujours partir d’une articulation. Parfois une main masse, l’autre maintient, en alternance, et parfois nos deux mains massent en même temps…
zafusitting
J’ai fait une démo de quelques uns de mes mouvements préférés, un peu à la volée et dans le désordre (!) puis nous nous sommes laissés aller, et finalement cela a débouché sur un “protocole” créé le jour, avec le langage du jour, que je vous note ci-dessous:- Ouverture de la zone à l’huile, main avants bras, en grand mouvements amples et superficiels. Plusieurs fois. On fait tout minimum 3 fois, pour un bon ressenti et une bonne intégration (la personne est sure de ne pas halluciné sur votre bonté de geste).
– Prise, et mobilisations, rotations douces, mais fermes, du poignet (une main tient, l’autre soutient) Optique un peu “diagnostique” (ambiance plutôt bras de fer avec la vie ? ou relax ? ou quoi?)
– Remonter le long de l’avant bras entre les ventres des muscles extenseurs…départ au poignet entre les têtes des os, et terminus sur les tendons en hauts.
– Descendre l’avant bras en “brûlures indiennes” (vous vous souvenez ce mouvement à l’école primaire ?), sortir en faisant le boa sur la main (anneau musculaire à une ou deux mains)
– Faire gentiment mais gaiement, sauter/danser l’articulation du poignet.
– Puis dans cette position, avec la pulpe d’un ou deux doigts, faire des cercles autour des têtes des os de l’avant bras.
– Scions du tendons sur le dos de la main. D’abord tous, puis un par un (doigt par doigt)
– Retourner la main, pour faire apparaître la paume, la tenir sécure comme j’ai montré avec les petits doigts dans les petits doigts
– Ecarter, lisser les eminences thénar, faire des cercles au centre… appuyer sur les coussinets..
– Pour terminer, improviser à partir de tout cela une manière de revenir au global après avoir fait du local (donc par exemple reprendre l’ouverture comme une fermeture) et repasser à du léger après avoir fait du profond.
WAHOU.L’astuce bonus mise en commun : avec nos deux mains, solliciter l’articulation du poignet du partenaire dans de subtils mouvement en 8 – aaah le 8 🙂

Précautions à prendre 
– Le point à éviter chez les femmes enceintes en acupression
– Toute pathologie ou inflammation, musculaire, tendineuse, osseuse.
– Allergies aux ingrédients dans l’huile
– Blessures
TOUJOURS demander avant, et aviser. Soit ne pas masser, soit masser léger et/ou pas longtemps, ou sans huiles etc.

L’huile employée était L’huile de massage et soin biologique Muscles et Articulationsde Florame, avec dedans, entre autres, de la gaulthérie, du bois de camphre, du genévrier…

Le livre d’exploration en anatomie était le très bon Trail guide to the body, de Andrew Biel (dont sont extraites la plupart des illustrations de ce post), disponible aussi en français en librairie, et aussi en datalove dans le pack ICI

MERCI à toutes et tous pour vos présences sympas et sagaces

MERCI à toute l’équipe du POOP / LOOP pour ce beau festival.

Spécial Merci Big up Hug à Okhin, Meli, Bram

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *